Aki Kuroda, biographie

Création décors
Collaboration artistique : Parade (1993)


Né en 1944 à Kyoto, Aki Kuroda vit et travaille en France depuis 30 ans.
Remarqué dès 1980 pour ses silhouettes et ses toiles monochromes, il surprend par la richesse de sa création. Son œuvre n’a cessé d’inspirer les gens de lettres, de Marguerite Duras à Pascal Quignard. La diversité de ses créations (décorateur de ballet, metteur en scène de spectacle, éditeur de revues) fait de lui un artiste aux multiples facettes. Depuis 1976, Aki Kuroda a participé à de nombreuses expositions collectives, dont la XIème Biennale de Paris (1980), et a bénéficié de nombreuses expositions personnelles tant en France (Galerie Maeght, Centre d’Art Contemporain de Troyes) qu’au Japon (Musée National d’Art Moderne de Tokyo et Osaka).
Parallèlement à la peinture, Aki Kuroda a réalisé pour l’Opéra de Paris les décors du Passage de l’heure bleue de Stéphanie Aubin (1989), puis ceux de Parade d’Angelin Preljocaj à l’Opéra Garnier et au Palais des Papes pour le Festival d’Avignon (1993). Il a aussi réalisé le spectacle performance Cosmogarden 97 à la Manufacture des Œillets à Ivry (1997), les affiches du Festival d’Avignon (1993 et 2000) et deux œuvres monumentales commandées par la Ville de Paris (1993 et 2000). Aki Kuroda, qui fait de la peinture une création fondamentale, n’en explore pas moins d’autres moyens d’expression comme la sculpture, les installations ou encore la photographie.