Goran Vejvoda

Création musique
Collaborations artistiques : Roméo et Juliette (1990), La Peau du Monde (1992), Sand Skin (1993), Le Parc (1994), Paysage après la bataille (1996), Casanova (1998)


Goran Vejvoda est un musicien/plasticien de la modularité travaillant principalement dans les domaines sonores.
"Créer un carré de silence, faire éclore un cercle de son" constitue un de ses paradigmes favoris. Ses préoccupations portent sur des domaines aussi variées que les phénomènes psycho-acoustiques, le silence, l'origine et la disparition des sons, leurs traces invisibles, l'écoute non-émotionel, le processus et le produit final, leurs implications socio-politiques, la société de la "génération compression", la culture du casque...

Goran Vejvoda s'intéresse à la nature et au sens profond du son, ses modes de représentation et de dissémination dans des domaines variés comme la science, la danse contemporaine, les hybrides culturels, le net, le cinéma, la musique aujourd'hui, les médias et ses formes de visualisation/matérialisation dans l'art contemporain, interrogeant les innombrables points de références et de permutations.

GV n'hésite pas à questionner d'autres centres d'intérêt tels que les media-arts. Où en est l'état de l'électro-acoustique aujourd'hui ? Qu'est-ce que la notion du goût et de l'obsolescence des courants artistiques?

Avec son groupe à géométrie variable Background, il réalise des performances inter-disciplinaires, faisant appel aux nouvelles technologies, la vidéo, la danse, le happening, la mode... Le principe d' "Indeterminancy" domine ces événements.
Il développe un travail idiosyncratique à partir de concerts, expositions, disques, photographies... Il enseigne les pratiques sonores et anime des workshop.