Jean-Benoît Dunckel et Nicolas Godin, Air, biographie

Création musique
Collaboration artistique : Near Life Experience (2003)


Le duo AIR est formé de Jean-Benoît Dunckel et Nicolas Godin.

L’histoire commence à Versailles dans les années 1980. C’est au lycée qu’ils se rencontrent. Avec Alex Gopher, ils forment alors un groupe pop-rock baptisé Orange . Malgré une bonne cote, ce groupe en restera au stade du college band.

Le duo Air s’affirmera quelques années plus tard, à travers trois maxis publiés entre 1995 et 1996. L’un professeur de Mathématiques, l’autre étudiant en Architecture, ils choisissent de se consacrer entièrement à la musique lorsque l’Angleterre les remarque.

Dès 1998, leur premier album, Moon Safari , avec les tubes Sexy Boy et Kelly Watch the Stars, leur apporte la reconnaissance du public et des médias, tout particulièrement en Angleterre, au Japon, aux Etats-Unis et en Allemagne.

Leur deuxième album sorti en mai 2001, 10 000 Hz Legend , qui fait notamment intervenir Beck, est qualifié de «plus mûr» que le précédent. La critique, notamment en France, accueille cet album comme un «pas en avant pour la musique».

Leur album, Talkie Walkie, sorti en janvier 2004 et composé de 10 pop songs, s’apparente à une essence musicale de Air. Il rappelle par moments la sophistication de Moon Safari, à d’autres la douleur sombre de The Virgin Suicides ou le murmure futuriste de 10.000 Hz Legend.

Entre chaque album, Nicolas et Jean-Benoît, ressentant le besoin de s’ouvrir à d’autres horizons artistiques, sont avides de collaborations. C’est ainsi qu’ils composent la BO des deux premiers films de Sofia Coppola The Virgin Suicides (2000) et Lost in Translation (2004).

A l’automne 2003, ils collaborent avec l’écrivain italien Alessandro Baricco pour une mise en musique d’histoires courtes tirées de son roman City. Cette collaboration, initialement prévue pour la scène, s’est finalement muée en disque : Air / Baricco: City Reading (Tre Storie Western) .

C’est avec le même souci de diversité qu’ils se sont plongés dans l’univers d’Angelin Preljocaj en composant la musique de Near Life Experience.

Avant tout musiciens passionnés par les instruments (guitares, pianos, synthétiseurs, boîtes à rythmes), ils se sont fait remarquer pour leur manière à part d’intégrer les instruments électroniques dans des compositions traditionnelles.

Leur ambition depuis les débuts est d’aller toujours plus en avant dans la recherche du «son parfait» et de la composition intemporelle.

A nouveau sous les feux de l'actualité à l'automne 2006 pour avoir composé 5 : 55, l'album à succès de Charlotte Gainsbourg, les AIR livrent leur dernier album Pocket Symphony en mars 2007.