Jean Paul Gaultier, biographie

Création costumes
Collaboration artistique : Blanche Neige (2008)


Né à Arcueil en 1952.
C’est enfant déjà qu’il fait ses premiers dessins de modèles haute couture, puisant son inspiration dans l'univers urbain qui l'entoure. La mode se révèle être une véritable passion.

Dès 18 ans, il rejoint l'équipe de Pierre Cardin, passe chez Jacques Esterel puis chez Jean Patou, pour finalement revenir chez Cardin en 1974.

Il lui faut attendre 1976 pour voir ses idées se concrétiser. Sa première collection de vêtements fait une entrée fracassante dans l'univers de la mode. Le style Gaultier est né.

Le créateur aime étonner et mélanger les styles. Son propre look (pull marin, kilt et coupe brosse blond platine) fait de lui un personnage culte.

Celui que l'on appelle "l'enfant terrible de la mode française" révolutionne sans cesse cette dernière, avec en 1980 la récupération de la mode : cuirs de voitures et boîtes de conserve deviennent vêtements et bijoux, la Robe Corset en 1983, suivis de la jupe pour homme deux ans plus tard.

Son succès triomphal lui permet d'affirmer son combat contre les barrières raciales et géographiques, contre l'intolérance. Les thèmes de ses collections illustrent bien sa volonté de mélanger les genres et de rompre les codes : La concierge est dans l’escalier, Les Rock-Stars, Une garde-robe pour 2, Black Beauties, Barbes...

Devenu le « chouchou » du show-business, il a collaboré avec plusieurs vedettes, dont Madonna pour qui il a créé le fameux corset aux bouts coniques.
Il réalise aussi des costumes pour des longs-métrages tels que Le Cinquième Elément de Luc Besson, et d'autres pour la chorégraphe Régine Chopinot.

Après la mode, les accessoires et les costumes de scène, il crée le parfum qui garde sa place parmi les best-sellers depuis plus d’une décennie.

En 1997 il réalise son rêve d’enfance avec la présentation de son premier défilé haute couture et la fondation de sa maison Haute Couture Gaultier Paris.